top of page

Les dernières actualités de Cécile Saboureau avant l'annonce des sélections !

"Parlons de ce qui me préoccupe le plus en ce moment : ma prothèse de running 🦿.

Nous sommes début mai et le travail de mes prothésistes me permet de reprendre la course à pied plus régulièrement. Ce n'est pas encore au point mais mais on avance et on avance bien. L'équipe est à l'écoute, réactive et ils ont des idées pour pallier les problématiques.


Après ma compétition de Montélimar, je suis restée dans le sud au CREPS d'Aix en Provence pour 15 jours de stage avec l'un de mes collègues de l'équipe de France.

La météo, les installations et l'environnement m'ont permis de m'entraîner dans de bonnes conditions et de faire du volume.

De retour chez moi, à Elancourt, j'enchaîne sur une compétition locale à Compiègne. Malgré une course à pied compliquée, je suis satisfaite.

  • Je sors première de l'eau avec 45 secondes d'avance sur mes concurrentes bipèdes.

  • À vélo j'arrive à les accrocher et même à passer devant quelques-unes 💪.

  • Que s'est-il passé sur la course à pied ? Ma prothèse ne tenait pas correctement et j'ai dû diminuer mon allure pour ne pas la perdre !


Suite à cette course, me voilà avec une douleur au pied. Lequel vous allez me dire !? Le valide bien sûr 😂 ! Enfin valide, pas vraiment puisque j'ai une atrophie musculaire des muscles propulseurs depuis mon accident en 2004.

Cette faiblesse et l'intensité des entraînements m'a occasionné une inflammation du tibial postérieur.


Allez c'est parti pour faire du massage transversal profond, mettre de la glace et faire des cataplasmes d'argile. J'ai continué mes entraînements en diminuant mon temps debout et les piétinements.


Au bout de cinq jours, je constate une amélioration. Le médecin constatera un surmenage du pied et préconisera quelques jours d'anti-inflammatoire avec des renforcements spécifiques. A côté des entraînements, l'équipe de prothésistes "La prothèse Générale" s'emploie à la conception d'une nouvelle emboîture.


Nous sommes début juin et il est l'heure de faire ma première étape coupe du monde à Vigo 🇪🇦. Je réalise une belle course et l'emporte malgré quelques embûches :

  • eau à 14°🥶;

  • chaîne du vélo qui saute;

  • course à pied uniquement en descentes et en montées et l'alignement de l'emboîture ne me permet pas encore d'aller vite.


Suite à cette course, bonne nouvelle, le pied et la cheville vont bien.


Le week-end suivant, j'enchaîne sur une course à pied de 10km "Run for the Planet" avec mon partenaire Konica Minolta. Cette course éco-conçue 💚 et solidaire a pour but de sensibiliser le public aux défis écologiques, sociaux et éthiques. L'intégralité des bénéfices est reversée au profit d’associations œuvrant dans la sauvegarde de notre biodiversité.

Quel plaisir de faire du sport pour la bonne cause !


Le lendemain (10 juin) : regroupement équipe de France à Paris pour la reconnaissance des parcours. La partie nage dans la Seine a été annulée à cause du courant trop fort... Par contre, nous avons pu courir et rouler sur une partie des parcours avec une escorte de la police. Une chose est sûre : rouler sur des pavés c'est très compliqué pour moi. Le revêtement pavé représente les 2 tiers du parcours vélo. Cette reconnaissance nous permet d'analyser la particularité de cette course et d'optimiser des éléments techniques.


Et nous voilà le week-end suivant sur la coupe du monde de Besançon. Tout le staff de l'équipe de France est là pour se positionner sur nos performances en vue des sélections de Paris 2024. Je réalise une belle course en tête jusqu'à la transition numéro 2, malgré un nouveau saut de chaîne qui m'oblige à descendre du vélo. Je termine deuxième.


Dès mon retour, je contacte mes appareilleurs en leur expliquant que l'alignement passe correctement mais qu'il ne me permet pas d'aller plus vite. L'équipe s'attelle à la réalisation d'une nouvelle emboîture.  L'analyse technique de Didier Pradon - biomécanicien à l'INSEP pour les parasportifs a été très bénéfique afin d'analyser les problématiques de propulsion.

Voici le nouveau joujou :


Les sensations sont vraiment bonnes. Il ne reste plus qu'à l'essayer à l'entraînement et nous voilà sur le départ de Montréal pour la "World Serie".Quelle course ! Je termine 5ème avec une superbe natation. Mais mon genou prothétique de vélo est cassé. Bref, je subis le vélo.


Mise à part le poids de la prothèse, cette dernière est prometteuse, et l'équipe La Prothèse Générale s'occupe de faire une autre emboîture plus légère.

Actuellement, je prolonge mon séjour au Canada chez mon frère afin de bénéficier des installations idéales pour s'entraîner.

Camp d'entraînement : circuit F1 - nage en eau libre - partie running et bassin olympique tout à proximité !






A très vite pour l'annonce de sélection pour Paris mi 07.24 🤞."


A SUIVRE

  • stage équipe de France au CREPS de Vichy sur 3 semaines

  • départ INSEP puis Village Olympique sur 3 semaines

  • mi-septembre Championnat d'Europe à Vichy

  • mi-octobre Championnats du monde.

7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page